MALADIE AUTO-IMMUNE : SOLUTIONS NATURELLES

Comment lutter contre une maladie auto-immune

Dans mon dernier article, je vous présentais les maladies auto-immunes les plus fréquentes et les facteurs qui favorisent leur apparitions.

Une fois que l’on a compris comment ces maladies fonctionnent, il est intéressant de s’interroger sur ce que l’on peut mettre en place pour les éviter ou pour aider notre organisme à lutter contre, si la pathologie est déjà installée.

Voyons ensemble quelques solutions naturelles pour essayer de prévenir ces maladies auto-immunes par vous-même.

Augmenter sa tolérance immunitaire

Il faut chercher à augmenter sa tolérance immunitaire.

Cette tolérance se base sur un vrai bon taux de vitamine D c’est-à-dire 60 nanogrammes par millilitre.

Attention, ça ne veut pas dire d’être un excès, il ne faut surtout pas prendre des doses beaucoup trop importantes !

Le moyen le plus sûr est de faire un contrôle sanguin de temps en temps et de viser 60 ng/ml ou plus en cas de maladies auto-immunes (70 ng/ml), ce sera encore mieux.

Cela permettra d’augmenter la modération c’est-à-dire les lymphocytes modérateurs qui calmeront le jeu de l’attaque immunitaire.

Améliorer sa santé intestinale

Les cures de probiotiques, à considérer seulement si vous n’avez pas de problèmes digestifs, comme des ballonnements, de la constipation, de la diarrhée ou un mélange des deux, des douleurs, beaucoup de gaz, …

Tous ces signes montrent une perturbation dans votre équilibre bactérien de l’intestin.

maladies auto-immunes

Dans ce cas, ce n’est pas la peine de vous précipiter sur des probiotiques !
Il vous faudra une approche personnalisée (faire un état des lieux, comprendre votre fonctionnement, …) et une prise en charge qui soit adaptée.

Il faudra travailler sur les causes : pourquoi en êtes-vous arrivé là ? Est-ce que vous mastiquez assez bien ? Est-ce que vous avez une bonne capacité digestive ?

Et encore plein d’autres facteurs à explorer.

Un naturopathe qui connaît bien les problèmes de l’intestin pourra vous aider dans cette démarche.

Une fois l’équilibre intestinal retrouvé, vous pourrez faire une cure bien dosée de probiotiques multi-souches (de 10, 25 milliards ou plus de bactéries).

Pensez à varier les souches, vous pouvez en prendre pendant 2 mois, tous les 2 ou 3 mois. Vous améliorerez ainsi votre santé intestinale.

La glutamine, les polyphénols et le zinc vont aussi avoir une importance dans la régénération de la muqueuse intestinale qui héberge le tissu lymphoïde.

Vous avez des compléments alimentaires (leur nom commence souvent par perméa- ou gluta-). Ils ciblent en fait la perméabilité intestinale et c’est vraiment intéressant à faire de temps en temps.

C’est également indiqué pour améliorer son immunité de manière préventive.

Là encore, il faut dépister l’hyperperméabilité intestinale et la traiter avec une approche personnalisée, accompagné par un naturopathe.

Prendre soin de son alimentation

Bien sûr, la composition de votre assiette sera essentielle !

Comment être en bonne santé, si on a une alimentation très déséquilibrée ?

Je ne vais pas entrer dans le détail du sujet ici car ce serait trop long mais vous trouverez beaucoup d’informations sur ma chaîne.

J’ai également un programme en ligne où j’explique comment améliorer son alimentation étape par étape.

Mais l’idée est d’avoir une alimentation anti inflammatoire, nutritive, équilibrée, saine et pas trop toxique, c’est-à-dire pauvre en polluants.

Traiter une candidose

Si vous avez une maladie auto-immune, je vous invite à vérifier les signes qui peuvent vous amener à penser que vous avez une candidose.

Parce qu’on retrouve très souvent une candidose en cas de MAI ou chez les personnes fatiguées puisque cette pathologie diminue l’immunité et fatigue de façon chronique.

Et plus on est fatigué, moins le corps va réussir à se défendre contre cette prolifération donc il faut absolument traiter la candidose.

Apprendre à gérer son stress

C’est un élément important à mettre en place si vous avez une maladie auto-immune !

maladies auto-immunes _Magnésium pour lutter contre le stress

Pour la gestion du stress, bien souvent le conseil de base est de se complémenter en magnésium, sous une forme biodisponible comme le glycerophosphate, le malate, le citrate ou le bisglycinate.

Vous gérerez mieux votre stress si vous avez un bon taux de magnésium.

Vous pouvez également faire des exercices de respiration en cohérence cardiaque, j’en parle souvent notamment dans mon article sur le nerf vague et le système parasympathique.

Les plantes adaptogènes comme la Rhodiola, le Schisandra, l’Ashwagandha, peuvent vous aider. Il y en a d’autres.

Ces plantes viendront soutenir votre organisme dans des phases de stress et vous aideront mieux le supporter.

Si vous voulez plus d’information sur les plantes adaptogènes, j’en parle plus longuement lorsque je vous explique comment soutenir vos glandes surrénales.

Moduler l’attaque immunitaire

Il y a également des champignons qui permettent d’améliorer la modération immunitaire, notamment le Reichi qui est intéressant pour calmer le réflexe auto-immune.
Vous avez aussi le Shiitaké et Maitaké, ou encore le Champignon du Soleil.

Mais évidemment, cela ne suffira pas si vous ne faites pas tout le reste. Ces champignons sont un plus !

maladies auto-immunes_Champignons pour moduler l'attaque immunitaire

Je terminerai sur un point très important : quand vous êtes diagnostiqué d’une maladie auto-immune, je vous conseille de suivre le traitement médical que votre médecin vous propose immédiatement.

Car toutes les solutions naturelles que je vous propose, qui consiste à travailler sur le terrain propice à l’apparition de maladies auto-immunes, prend beaucoup de temps.

C’est un travail de longue haleine qui demande de la patience !

En attendant, il est préférable d’agir pour stopper le réflexe auto-immune parce que cela a des effets délétères sur votre corps.

Si vous ne faites rien dans l’immédiat, vous pourrez avoir plus de problèmes de santé.

L’idéal est de suivre les deux approches, médicale et naturopathique, car elles sont totalement compatibles et complémentaires.

Avec des moyens simples, on peut endiguer le développement croissant des MAI. En améliorant votre terrain vous prévenez leur apparition.

Si vous êtes concernés par une MAI, j’espère que ces solutions naturelles vous aideront à lutter contre leurs causes et à soulager leurs symptômes. 

À bientôt pour plus de conseils !

Florence Pinheiro Ortolan
Naturopathie Nutrition Micronutrition
Embellir sa santé

Les vidéos citées dans cet article : 

Partager cet article

Facebook
Twitter
LinkedIn

Rejoins ma communauté!

Télécharge maintenant ton ebook offert « Les 5 règles d’or pour Embellir sa santé » et reçois régulièrement tous mes conseils santé et bien-être :