CONFérence en direct le 6 JUIN à 20h45

Découvrez mon approche pour vous sentir à nouveau bien dans votre corps et dans votre tête…

La rétention d’eau :  7 choses naturelles à faire sans attendre pour la diminuer 

La rétention d’eau : 7 choses naturelles à faire sans attendre pour la diminuer

La rétention d’eau, dont l’excès est appelé œdème, est une accumulation d’eau dans les tissus qui touche de nombreuses personnes, en particulier les femmes.

Les zones touchées par cette accumulation peuvent être les mains, les pieds, les chevilles, les jambes ou parfois le visage.

Bien qu’il existe différentes causes à cette rétention d’eau, nous ne discuterons pas ici des causes médicamenteuses possibles (telles que les hypertenseurs, les pilules contraceptives, les corticoïdes) ou des causes liées à certaines maladies (tels que les troubles cardiaques, la thrombophlébite aiguë, les varices, l’hypertension artérielle).

Dans cet article, nous allons examiner les causes possibles de la rétention d’eau et voir les sept conseils indispensables à appliquer facilement et rapidement pour la réduire naturellement.

1/ Réduire sa consommation de sel

Lorsque nous consommons des aliments très salés, le sodium contenu dans le sel peut retenir l’eau dans les tissus et augmenter la rétention d’eau. 

Ainsi, mon premier conseil est de réduire votre consommation de sel et de produits salés. Il est important de rappeler que le sel ne se limite pas uniquement à celui que nous ajoutons à nos plats, mais il est également présent dans les aliments transformés tels que la charcuterie, les produits fumés, les sauces soja et les aliments industriels qui sont souvent très salés.

2/ Augmenter ses apports en potassium et magnésium

Pour gérer la rétention d’eau et maintenir un bon métabolisme, il est important d’augmenter votre apport en potassium et en magnésium pour votre corps.
Le ratio potassium/sodium doit être équilibré. Il faut éviter que l’apport de sodium soit supérieur à l’apport de potassium.

Il est donc conseiller de réduire votre consommation de sel et d’augmenter votre consommation d’aliments riches en minéraux tels que les légumes et les herbes aromatiques.

Voici quelques exemples : le fenouil, les haricots rouges et blancs, les graines de cumin, le café moulu, le cacao brut et les herbes aromatiques comme le persil et le basilic sont riches en potassium.

Herbes et épices

Concernant les bananes et les fruits séchés, ils sont également riches en potassium. Cependant, ils peuvent augmenter votre taux d’insuline et ainsi augmenter la rétention d’eau. Il est donc conseillé d’en limiter la consommation.

Si vous êtes très sujet à la rétention d’eau, vous pouvez faire des cures régulières de citrate de potassium ou d’un mélange de citrate de potassium, de calcium et de magnésium pour vous aider à lutter contre ce problème. Ces suppléments sont facilement disponibles en ligne, en pharmacie ou en parapharmacie et peuvent être pris tous les mois ou tous les trois mois.

PROGRAMME VIBRER

Transformez votre vitalité et votre bien-être

Je vous accompagne à vous sentir bien dans votre corps et dans votre tête, dans ce programme mixte, à la fois en ligne et avec des échanges personnalisés avec moi régulièrement pendant six mois.

Je vous le présente le Programme VIBRER, mon accompagnement le plus abouti, dans la Conférence OFFERTE « Comment retrouver une pleine Vitalité et l’Équilibre physique et mental en activant les 7 Piliers du Bien-être » : Lien d’inscription ci-dessous :

3/ Bouger davantage et augmenter sa consommation d'eau

Le conseil suivant consiste à augmenter votre activité physique et à boire plus d’eau. 

Il s’agit d’une combinaison de deux conseils différents, mais totalement liés.

 

Tout d’abord, l’exercice physique permet d’activer le système lymphatique, qui est responsable de la rétention d’eau. Il est ainsi essentiel de faire bouger votre corps et de favoriser la circulation sanguine dans les zones touchées par la rétention d’eau, telles que les jambes.

 

Ensuite, boire suffisamment d’eau est crucial pour éviter la rétention d’eau, car le corps a besoin d’un équilibre hydrique pour fonctionner correctement. Si vous ne buvez pas suffisamment d’eau, le corps peut réagir en retenant l’eau pour éviter la déshydratation. 

 

Ainsi, il est essentiel de boire de l’eau régulièrement et d’augmenter votre activité physique pour lutter contre la rétention d’eau.

 

Bien que ces conseils soient connus et de base, il en existe d’autres que nous allons explorer.

 

4/ Une alimentation à charge glycémique basse

Charge glycémique

La charge glycémique de votre alimentation va avoir un impact sur la rétention d’eau. 

Une charge glycémique basse va de cette manière aider à la limiter.

 

En effet, plus vous consommez des glucides tels que des sucres, des pâtes raffinées et du pain blanc, tous les aliments à charge glycémique élevée, plus votre corps produit de l’insuline, ce qui augmente la rétention d’eau.

Par conséquent, il est conseillé de diminuer la charge glycémique de son alimentation et de privilégier des glucides non raffinés, semi-complets ou complets afin de diminuer la charge de glucides dans votre alimentation et d’éviter autant que possible les produits sucrés.

5/ Optimiser la fonction thyroïdienne

La faiblesse de la thyroïde peut également causer une augmentation de la rétention d’eau.
La fonction thyroïdienne est un élément central dans le fonctionnement du corps.

Même sans être diagnostiqué comme hypothyroïdien, de nombreuses personnes ont des faiblesses de la fonction thyroïdienne qui occasionnent des petits troubles qui s’accumulent, dont la rétention d’eau fait partie.
Il n’existe malheureusement pas de solution miracle concernant ce problème,
Néanmoins, il est important de vous sensibiliser à ce phénomène et de vous accompagner pour voir comment optimiser cette fonction thyroïdienne.

Si vous êtes frileux, avez tendance à prendre du poids, à avoir des problèmes de digestion ou de concentration, cela peut être dû à une faiblesse de la thyroïde.

6/ Corriger le manque de progestérone

Lorsqu’une femme souffre de rétention d’eau, cela peut être lié à un manque de progestérone, une hormone stéroïdienne qui aide à calmer l’anxiété et qui a également un effet diurétique.

Il existe des solutions naturelles pour augmenter le taux de progestérone, telles que la prise de vitamine B5 ou la consommation de certaines plantes qui ont un effet booster sur cette hormone. 

Cependant, il est nécessaire de prendre en compte les antécédents médicaux, car certaines plantes peuvent être contre-indiquées en cas de cancer hormonodépendant du sein, de l’utérus ou des ovaires.

Par exemple, l’alchemille, le bourgeon de framboisier peuvent être utilisés sans danger dans la plupart des cas, tandis que le gattilier ou l’achillée millefeuille doivent être évités en cas d’antécédent de cancer.

Si vous souffrez d’un déficit en progestérone qui se manifeste par un syndrome prémenstruel ou des règles douloureuses, il est important de chercher des moyens d‘équilibrer vos hormones, car cela peut aider à réduire la rétention d’eau.

7/ Prendre des diurétiques

Mon dernier conseil pour lutter contre la rétention d’eau consiste à prendre des diurétiques naturels, c’est-à-dire des plantes qui favorisent l’élimination des urines et du sodium par celles-ci.

Le pissenlit est une plante très efficace pour cela, que vous pouvez prendre en gélules, en décoction ou en infusion.
D’autres plantes diurétiques utiles sont la piloselle, la queue de cerise, le frêne et l’orthosiphon. Vous pouvez aussi trouver des synergies de ces plantes pour la rétention d’eau.

Dans votre alimentation, certains aliments sont naturellement diurétiques, comme l’asperge, le fenouil, la blette, l’artichaut, le concombre (l’été), et également certains fruits comme la pastèque, le raisin (en automne), le melon (en été), l’ananas et la figue.

Fenouil

Cependant, il est indispensable de ne pas exagérer la consommation de fruits, car ils contiennent des sucres qui peuvent faire monter l’insuline. Il est donc recommandé de les consommer avec modération.

Il existe ainsi plusieurs solutions naturelles pour lutter contre la rétention d’eau, notamment en adoptant un mode de vie actif, en réduisant la consommation de sel et en privilégiant les aliments riches en potassium et calcium. Des cures de citrate peuvent de même être bénéfiques, ainsi que l’optimisation de la fonction thyroïdienne et l’équilibrage des hormones si nécessaire.
Pareillement, les diurétiques naturels, tels que le pissenlit, la piloselle, la queue de cerise ou encore l’asperge, peuvent aider à éliminer le sodium et l’eau en excès.
Enfin, le drainage lymphatique peut être une option intéressante pour traiter la rétention d’eau.

 

J’espère que ces conseils pourront vous être utiles.

 

A bientôt pour un nouvel article et prenez soin de vous !

 

Florence Pinheiro Ortolan
Naturopathie Nutrition Micronutrition
Embellir sa santé 

 

Partager cet article

Facebook
Twitter
LinkedIn

Rejoins ma communauté!

Télécharge maintenant ton ebook offert « Les 5 règles d’or pour Embellir sa santé » et reçois régulièrement tous mes conseils santé et bien-être :

Qui suis-je ?