Comment soutenir et renforcer son système immunitaire afin qu’il réponde efficacement et sans débordement à l’infection COVID-19?
C’est une question que beaucoup se posent en prévention mais également en curatif : soit que vous êtes exposés de par votre métier ou votre environnement personnel, soit que vous soyez testé positif et que vous voulez mettre toutes les chances de votre côté pour mieux vous défendre. 

Dans cet article vous trouverez des conseils pour aider leur système immunitaire à vous défendre.

Ces conseils sont basés sur l’enseignement de la médecine nutritionnelle et fonctionnelle, appelée aussi micronutrition, approche qui travaille sur les causes des dysfonctionnements en s’appuyant sur le fonctionnement physiologique optimal du corps humain.

Donner au corps les conditions et les outils de l’immunité

Et, vous trouverez également comment stimuler la réponse immunitaire.

Ce qu’il y a à faire c’est 

Mettre sur un piédestal notre immunité naturelle

et lui offrir ce dont elle a besoin pour fonctionner normalement.

Ce n’est que quand le système immunitaire est affaibli que le virus devient dangeureux.

C’est pourquoi, pour vous et vos proches

Voici un protocole immunité spécial COVID-19

composé à partir des conseils de différents Docteurs et Professeurs en médecine nutritionnelle et fonctionnelle.
Vitamine D

 

Cette vitamine, qui est aussi une hormone, a une action immuno-régulatrice : elle permet d’éviter une réponse inflammatoire excessive au regard de la menace.

Elle permet aussi de prévenir les insuffisances respiratoires aigues.

Vu les lattitudes en France, on la synthétise d’avril à septembre à partir de 20 minutes d’exposition au soleil sans crème solaire, bras et visage découverts. En-deça, il faut se supplémenter pour ne pas être en déficit voire carence (voir mon article à ce sujet, lien ci-dessous).

Conseil complémentation : Vit. D3 :

ADULTES ET ENFANTS > 16 ANS : si vous n’êtes pas en carence, le besoin quotidien moyen (moyen car cela dépend d’autres critères) se situe entre 3000 et 6000 UI. La complémentation doit être adaptée à votre taux actuel et cela se mesure grâce à un dosage sanguin (25 OH vitamine D). En fonction du taux, on adapte le dosage de la complémentation et sa durée. Avant tout dosage vous pouvez déjà prendre entre 3000 UI par jour le soir en même temps qu’une graisse (la vitamine D est liposoluble).

ENFANTS < 12 ANS : 2000 UI par jour, le soir, d’octobre à mars inclus, toujours de préférence sur dosage sanguin pour vérifier le taux.

ENFANTS < 5 ANS : 1000 UI par jour, le soir, d’octobre à mars inclus, toujours de préférence sur dosage sanguin pour vérifier le taux.

Attention de toujours vérifier votre taux de zinc après 3 à 6 mois de complémentation pour éviter l’excès qui est pro-oxydant et donc délétère.

Il est préférable d’associer la vitamine D à la K2 car toutes les vitamines liposolubles (A, D, K, E) oeuvrent en symphonie et corriger l’une déséquilibre l’autre. La A et la E se trouvent plus facilement dans l’alimentation (pour la vitamine A voir plus loin, pour la vitamine E : huile d’olive, de tournesol, de germe de blé, foie de morue, amandes, noisettes, noix).

Vitamine D sans adjuvants, bien dosée :

 

Oméga 3 EPA

 

En Occident (beaucoup de viandes, produits laitiers, produits industriels), nous avons 20 à 50 fois + d’AA (acide arachidonique, oméga 6) que d’EPA (acide ecosapentanoïque, oméga 3).

Or le système immunitaire fonctionne sur un ratio AA/EPA de 4/1 !

C’est pourquoi il est important, pour rétablir rapidement un terrain propice au bon fonctionnement du système immunitaire, de se supplémenter en EPA. Au bout de quelques mois, il suffira d’entretenir le bon ratio en consommant des petits poissons gras au moins 3 fois par semaine.

Conseil supplémentation pendant plusieurs semaines :

ADULTES ET ENFANTS :

Si vous ne consommez pas ou que très de poissons gras (saumon, maquereaux, sardines, anchois, hareng, truite, foie de morue) :

  • 3 fois 1g par par jour d’huile de poissons certifiée dépolluée (puis entretien 1g par jour)

Si vous consommez déjà plusieurs fois par semaine des poissons gras :

  • 1g par jour d’huile de poissons certifiée dépolluée

Attention les oméga 3 EPA à longue chaîne ne sont pas remplaçables par les oméga 3 d’origine végétale à courte chaîne (lin, cameline, noix).

Exemples de complémenttion en oméga 3 EPA certifiés dépollués :

  • OmeNutrics gélules de Bionutrics : 2 gélules 1 à 3 fois par jour selon le cas, de préférence le soir
  • Oméga 3+ de Therascience : 1 à 3 capsules selon le cas, de préférence le soir
  • EPA DHA de Copmed : 2 à 4 capsules selon le cas, de préférence le soir
  • Alpha Oméga 3 + de Oligosanté : 2 à 3 capsules par jour au dîner
Zinc

 

Le zinc est un cofacteur de + de 300 réactions enzymatiques. Il intervient dans l’amplification clonale qui permet aux lymphocytes de générer les cellules mémoires garantissant ainsi une immunité efficace.

Il est aussi un agent antiviral (étude publiée, réf. ci-dessous) par l’inhibition de la transcription du génome viral et de la transformation des protéines virales.

Il permet d’agir vite pour booster l’immunité.

Posologie complémentation zinc (dosages forts pour rattraper rapidement un bon niveau) :

ADULTES : 10 mg 3 fois par jour, 5 min avant un repas pendant quelques semaines (puis fruits de mer, huîtres, foie, sésame, lentilles, pois chiches).

ENFANTS : 3mg 3 fois par jour 5 min avant un repas pendant quelques semaines

Attention de toujours vérifier votre taux de zinc après 3 à 6 mois de complémentation pour éviter l’excès qui est pro-oxydant et donc délétère.

Exemples de zinc biodisponible (assimilation, tolérance : picolinate) :

+ Vitamine C

Elle peut stimuler la production de lymphocytes T si elle est liée à la prise de zinc.

Vitamine C biodisponible :

  • Acérola à croquer ou effervescente : ADULTES : 1000 mg par jour le matin ENFANTS : 500 mg
Cuivre

 

Le cuivre permet la prolifération optimale des lymphocytes, il a une action antioxydante intéressante pour neutraliser les radicaux libres générés par l’action des globules blancs.

Toutefois l’excès de cuivre est dangeureux (pro-angiogénique, peut provoquer hépatite…).

C’est pourquoi je ne vous conseillerai pas de vous supplémenter mais de le trouver dans l’alimentation :

 

Sélénium

 

Il intervient dans les défenses antioxydantes, essentielles pour neutraliser les radicaux libres générés par les globules blancs en action.

Toutefois l’excès de sélénium étant délétère, pro-oxydant, il est donc préférable de ne pas se complémenter mais de trouver le sélénium grâce à la consommation de :

  • 2 à 3 noix du Brésil (ou d’Amazonie) par jour, bio, non salées, à bien mastiquer

 

Antioxydants / Glutathion

Les antixoydants, et particulièrement le glutathion, appelé antioxydant universel car recyclant tous les autres antioxydants, sont indispensables pour neutraliser les radicaux libres générés par le processus de défense immunitaire.

ADULTES et ENFANTS : consommer un maximum de : baies rouges, grenade

ADULTES : complémentation en N-acétylcystéine (NAC), précurseur du glutathion

Par exemple :

  • NAC de Therascience : 3 gélules par jour si symptômes, 1 par prévention

Soigner microbiote et muqueuse intestinale

 

Le microbiote a une importante capitale dans l’immunité car :

  • 80% des cellules du système immunitaires sont déployées dans l’intestin
  • Ces cellules se renouvellent très rapidement et soutenir cette régénération fait partie intégrante d’une stratégie immunitaire forte
  • Lors d’une dysbiose de putréfaction (déséquilibre bactérien intestinal caractéristisé par des gaz odorants), les bactéries à Gram – sont particulièrement pathogènes et toxiques, affaiblissant ainsi l’immunité

C’est pourquoi je vous recommande de :

Soutenir la régénération de votre barrière intestinale grâce à la :

  • Glutamine

    : ADULTES : 1g 3 fois par jour, 15 min avant le dîner

Exemples de produit fournissant de la glutamine :

  • GlutaNutrics de Bionutrics : 3 gélules par jour 15 minutes avant le dîner
  • Glutamine de Therascience : 1 c. à café par jour 15 min avant le dîner

Concernant le microbiote, seule une consultation permet de faire un point personnalisé : avez-vous une dysbiose de fermentation ou de putréfaction? une candidose ? une porosité intestinale (qui affaiblit la muqueuse digestive donc l’immunité)? un Sibo? … Il faut traiter au cas par cas.

Je souhaite quand même indiquer qu’une étude chinoise publiée en février 2020 a mis en évidence une amélioration des cas de Coronavirus grâce à la prise de probiotiques à hauteur de 10 Mds par jour (réf. ci-dessous).

À chacun d’être prudent avec la prise de probiotiques qui peut aggraver les flatulences s’il y en avait avant la prise.

Vous en trouvez dans énormément de laboratoires : Bionutrics (Ultra Flora), Therascience (Teoliance), Copmed, Oligosanté (Prolactik)…

 

Produits synergiques ciblant l’immunité :

 

Ensemble de micronutriments pour l’immunité :

  • Immune Impact Forte de Bionutrics : contient 2000 UI de vitamine D, vitamine A, zinc, sélénium, N-acéthylcystéine, acide lipoïque, quercétine, resvératrol, plantes adaptogènes en soutien à la réponse immunitaire dont béta-glucanes qui ont l’objet de nombreuses études (champignons médiciinaux) : 2 comprimés par jour pendant 1 à 3 mois en prévention ou en cas d’infection Covid
  • ou :
  • Immussentiel fort de Therascience : contient 2000 UI de vitamine D, vitamines B6, B9, C, B12, zinc, sélénium, N-acéthylcystéine, quercétine, resvératrol : 3 comprimés par jour (1 matin, midi et soir) pendant 1 à 3 mois en prévention ou en cas d’infection Covid
  • Multi de Therascience, produit qui a été formulé par le professeur Curtay, multivitamines et minéraux, mais ne contient pas de glutamine, ni probiotiques, ni vitamine D suffisamment : 3 gélules par jour de préférence en 2 prises, à avaler avec de l’eau 5 minutes avant les repas

Omégas 3 + agents de résolution de l’inflammation :

  • OptiResol de Bionutrics (omégas 3 + précurseurs des résolvines qui permettent la résolution de l’inflammation et donc la finalisation de la bataille immunitaire)  : en phase d’attaque 3 gélules par jour au dîner, en entretien 1 à 2 gélules par jour au dîner

Améliorer le microbiote et la muqueuse intestinale + micronutriments immunité :

  • GlutaDyn de Bionutrics : contient zinc, probiotiques, glutamine, vitamines A, toutes les B, C, un peu de D (mais pas suffisant toutefois, il faudra prendre une autre vitamine D en plus), acide lipoïque, quercétine, curcumine… : 2 mesurettes ou 1 sachet de poudre à diluer dans de l’eau et à boire 15 minutes avant les repas en 1 ou 2 prises –  si vous ballonnez, ce produit pourrait vous faire ballonner davantage

 

Plantes et champignons pour soutenir l’immunité :

Propolis forte (stimule la production d’anticorps et protège la ventilation respiratoire) :

ADULTES uniquement (contient de l’alcool). Par exemple :

  • Propolis forte de Pollenergie : 1 pipette 2 à 3 fois par jour directement dans la bouche
  • ou toute autre marque

ou Échinacée (soutient et stimule le système immunitaire) :

Par exemple :

  • Échinacée de Bionutrics : 3 gélules par jour si symptômes, 1 par prévention

Ou Shitaké, Reishi, Pleurote (champignons médicinaux qui renforcent l’immunité) :

Exemple :
  • Myco Défenses de Copmed : 2 à 4 gélules par jour en dehors des repas

J’espère que cet article vous a été utile, n’hésitez pas à le partager autour de vous si c’est le cas.

Bonne santé à vous !

 

N’hésitez pas à partager,

 

Florence Pinheiro Ortolan

Naturopathie Nutrition Micronutrition

Embellir sa santé

Références :

  • Prog. cardiovasc. Dis., 2020, Feb 12. pii : S0033-0620(20)30037-2. doi: 10.1016/j.pcad.2020.02.007. : Nutraceuticals have potential for boosting the type 1 interferon response to RNA viruses including influenza and coronavirus.
  • The Role of Zinc in Antiviral Immunity. American society for nutrition 2019
  •  Int J Gen Med, 2011 Janv 25;4;105-13 doi : 10.2147/IJGM S15618. Role of glutahione in immunity and inflammation in the lung.
  • Microbes infect. 2017 Dec;19(12):570-579. doi : 10.1016/j.micinf.2017.09.002 Epub 2017 Sept 19 : Role of intestinal microbiota in the immunomodulation of influenza virus infection
  • Zhejiang Da Xue Xue Bao Yi Xue Ban, 2020 Feb.21;49(1):0. Management of coronavirus desease-19 (COVID-19) : the Zhejiang experience.

Recevoir le kit de bienvenue et mes astuces Embellir sa santé

Inscription réussie

Share This