Équilibrer sa consommation de protéines animales par celle de protéines végétales est important dans une alimentation santé :

Même si les protéines animales ont de nombreux atouts en terme de teneurs micronutritionnelles (acides aminés essentiels, minéraux biodisponibles),

 

Elles sont très acidifiantes pour l’organisme,
> Si cela n’est pas contrebalancé par des ions alcalins, cela amène à un terrain inflammatoire.
Elles sont également riches en acides gras saturés et acide arachidonique (oméga 6 dont la chaîne de métabolisation aboutit à des prostaglandines pro-inflammatoires) (sauf les viandes issues d’une agriculture enrichie en oméga 3 et les petits poissons gras).
Un excès de protéines animales conduit alors potentiellement à un déséquilibre en acides gras qui conduit à de l’inflammation et une altération de toutes les fonctions.
Et ayons, dans notre propre assiette, un geste pour l’environnement et la cause animale, en plus cela fait du bien au niveau vibratoire.

Assiette repas avec :

  • Salade fraîche, huile d’olive et de lin (Omega 3 alpha-linolenique), graines de courge
  • Haricots rouges biologiques achetés en bocal en verre
  • Houmous acheté ici déjà préparé, au citron confit chez la marque Blinis
  • Pain de seigle complet biologique
  • Bout de fromage de chèvre bio (un tout petit peu de protéines animales)
C’est bon, rassasiant, à index glycemique bas et rapide.
Et vous quelles sont vos options végétales ?

Recevoir le kit de bienvenue et mes astuces Embellir sa santé

Inscription réussie

Share This