L’hypothyroïdie est aujourd’hui de plus en plus répandue sans toujours être identifiée.

En effet, les manifestations de l’hypothyroïdie sont nombreuses et variées, ressemblant soit à de la fatigue chronique, soit à des troubles digestifs, soit à des troubles psycho-émotionnels, ou bien d’autres encore. C’est pourquoi de nombreuses personnes se plaignant de troubles handicapants s’entendent dire que « c’est dans la tête » ou « c’est le stress », car l’hypothyroïdie fruste ou sub-clinique n’a pas été identifiée. Et reste donc non traitée.

 

Les signes d’hypothyroïdie (fruste, sub-clinique ou franche)

Lorsque la thyroïde fonctionne en sous-régime, voici ce que cela peut donner en termes de manifestations cliniques :

  • Fatigue, faiblesse, somnolence
  • Prise de poids, difficulté à perdre du poids
  • Frilosité, extrémités froides (mains, pieds)
  • Chute de cheveux, cheveux secs
  • Parfois chute du tiers externe des sourcils
  • Sommeil non récupérateur, fatigue au réveil même après une bonne nuit
  • Dépression, état dépressif le matin, ou moral en dents de scie
  • Anxiété, crises de panique
  • Cholestérol élevé
  • Syndrome de Raynaud
  • Reflux gastro-oesophagien, faiblesse du système digestif aboutissant souvent à une dysbiose (déséquilibre de la flore intestinale)
  • Constipation
  • Voix rauque (surtout le matin)
  • Visage ou yeux gonflés le matin
  • Gonflement des extrémités (poignets, chevilles), rétention d’eau surtout dans les jambes
  • Peau sèche, rugueuse aux coudes ou genoux, eczéma
  • Raideurs articulaires le matin, crampes aux mollets, douleurs musculaires
  • Ronflement, apnée du sommeil
  • Diminution de l’audition
  • Essoufflement, pouls lent (bradycardie), palpitations
  • Baisse de la mémoire, baisse de la concentration
  • Baisse de la motivation, baisse de la libido
  • Règles irrégulières ou abondantes, syndrome prémenstruel
  • Infertilité, fausses couches à répétition
  • Diminution des réflexes achilléens
  • Syndrome du canal carpien
  • et dans la biologie : anémie, cholestérol élevé

Si vous en avez au moins 4 signes, je vous conseille d’optimiser votre fonctionnement thyroïdien : vous vous sentirez bien mieux et la vie sera plus belle.

Optimiser son fonctionnement thyroïdien pour se sentir mieux

Régulateur central de l’organisme, la thyroïde intervient dans de nombreuses fonctions : métabolisme et production d’énergie, régulation thermique, système cardiovasculaire, cérébral, croissance osseuse, régulation du poids, système digestif, fonction de reproduction, peau, cheveux…

C’est pourquoi avoir une thyroïde en forme permet d’améliorer beaucoup d’aspects de notre santé, par exemple perdre du poids, gagner en vitalité, en qualité de sommeil, confort digestif, assimilation, beauté des ongles et des cheveux etc.

Et puis vu qu’une hypothyroïdie légère, fruste ou sub-clinique évoluera très probablement vers une hypothyroïdie franche, surtout s’il y a des antécédents familiaux, mieux vaut prévenir que guérir (car si médicaments ce sera à vie).

Optimiser l’environnement micronutritionnel

Comme toutes nos fonctions, la fonction thyroïdienne nécessite la présence de nombreux cofacteurs micronutritionnels : vitamines, acides aminés, acides gras, oligoéléments, minéraux, antioxydants, ainsi que le bon fonctionnement sous-jacent des autres fonctions de l’organisme.

C’est pourquoi optimiser l’environnement micronutritionnel est indispensable pour traiter toute hypothyroïdie avec ou sans médicament.

Identifier les causes, corriger les cofacteurs

Toutes les hypothyroïdies n’ayant pas les mêmes causes, elles ne se traitent pas de la même manière.

Si on a parfois un manque d’hormones T4, ou d’hormones T3 ou les deux, ou aucun des deux, ou trop de T3 Reverse, ou simplement un manque d’iode ou rien de tout cela, il faut connaître et comprendre les « pré-requis » d’un fonctionnement correct thyroïdien :

  • Des apports micronutritionnels suffisants pour fournir les cofacteurs : iode, fer, sélénium, zinc, vitamine D, vitamine A, magnésium, manganèse, L-tyrosine
  • Des apports micronutritionnels suffisants pour garantir la fluidité des membranes des cellules : omégas 3 à longue chaîne EPA
  • Une gestion correcte du stress et des émotions (la TSH étant sécrétée dans l’hypophyse et la T3 Reverse étant trop synthétisée en cas d’élévation du cortisol)
  • Un fonctionnement correct du foie et des reins pour garantir une bonne conversion T4 en T3 (et cofacteurs bien-sûr)
  • Un bon état de vitalité des émonctoires et une hygiène de vie soignée pour garantir une détoxification suffisante (des métaux lourds entre autre)
  • Un comportement alimentaire équilibré et maîtrisé pour éviter les régimes restrictifs ou jeûnes inadaptés aux terrains hypothyroïdiens qui verront leur T3 Reverse monter et inhiber l’activité de leur T3
  • Un bon équilibre anti-inflammatoire du système immunitaire
  • Un bon équilibre bactérien du microbiote

=> Mon consile pour se faire accompagner :

Choisissez un thérapeute (naturopathe, médecin) formé en médecine nutritionnelle et fonctionnelle ou micronutrition, et demandez-lui au préalable s’il a été formé à la micronutrition de la thyroïde.

Prise en charge : micronutrition, traitement allopathique

Pour bien appréhender une hypothyroïdie, il sera nécessaire de doser la TSH, la T4L, la T3L (bien plus active que la T4)tous les cofacteurs du fonctionnement thyroïdien (iode, fer, vitamine D, sélénium, zinc, cuivre, manganèse, oméga 3 EPA…), enfin parfois la T3 Reverse.

Or le plus souvent, un médecin classique fait doser la TSH uniquement, ou dans certains cas la TSH + la T4. Seulement la TSH est supérieure à 5 ou 7 (ce qui est déjà très élevé, la personne a alors en général beaucoup de signes qui plombent sa santé), il prescrira un traitement médical ciblant uniquement la T4, qui est l’hormone la moins active. C’est pourquoi de nombreuses personnes continuent à souffrir des signes d’hypothyroïdie malgré leur traitement.

En micronutrition, on va identifier l’origine du problème (déficits en cofacteurs? stress? épuisement?) et on le corrigera de façon ciblée et personnalisée.

On corrigera aussi l’environnement (alimentation, gestion du stress, microbiote, acides gras, détoxification des métaux lourds).

Il serait dommage de prendre les yeux fermés un traitement médical sans avoir optimisé ses taux d’iode et autres cofacteurs n’est-ce-pas? Ça marche et ça en vaut la peine !

***

Madeleines-cookies santé 🌱

Madeleines-cookies santé 🌱

Madeleines santé aux pépites de chocolat healthy   Alors je sais c’est bizarre.. 🧐   On ne sait pas trop si c’est des madeleines ou des cookies ... Explication : ça fait 2 semaines que j’expérimente des recettes de madeleines. Et aujourd’hui j’ai eu l’idée d’y...

Recevoir le kit de bienvenue et mes astuces Embellir sa santé

Inscription réussie

Share This