Voici une idée pour un dîner gourmand, sain et équilibré : 
Des pommes de terre de Noirmoutiers sautées, du saumon cuit au four doux et du fenouil braisé.
Je vous explique tout.
Le fenouil braisé est vraiment délicieux et se marie très bien avec le poisson.
Il est très alcalinisant (il chasse l’excès d’acidité qui est pro-inflammatoire), parfumé et fondant en bouche.
Laver et couper les fenouils en larges lamelles. Les faire revenir à l’huile d’olive (ou de coco selon les goûts mais cela risque de ne pas bien aller avec le saumon) à feu modéré mais quand même suffisamment chaud pour un effet braisé (l’huile d’olive ne doit pas fumer ni dégager une odeur trop forte), pendant une bonne vingtaines de minutes, sans couvercle, jusqu’à ce que le fenouil soit tendre.
Le saumon, ici Label Rouge, à privilégier, avec le saumon sauvage, pour éviter les saumons pollués aux métaux lourds ou aux traitements antibiotiques, a été cuit très rapidement au four à 150° avec de l’huile d’olive.
Il est parfait quand il est juste cuit, après il se dessèche. Pour cela il est important de surveiller très souvent son degré de cuisson avec la pointe d’un couteau et de le sortir dès qu’il est à point. Cela est vraiment rapide (moins de 10 minutes pour des filets assez fins comme ici).
Le poisson gras le soir apporte des omégas 3 EPA DHA parfaitement assimilés durant la nuit et propices à de bons échanges cellulaires donc bonne santé à tous les niveaux, métabolisme, cérébral, immunité, etc.
Les pommes de terre de Noirmoutiers ont été lavées et brossées pour garder leur peau très fine. Les petites sont laissées entières, les grosses coupées en deux ou trois.
Je les ai fait cuire sans précuisson directement dans une poêle couverte avec un mélange d’huile d’olive et un peu de tournesol (j’aurais pu mettre de la graisse de canard ou du ghee mais ça ne va pas avec le poisson), et de l’ail frais dégermé et écrasé, pendant environ 30 minutes (vérifier si c’est cuit avec la point du couteau qui doit s’enfoncer facilement).
La cuisson des pommes de terre à la poêle et non à l’eau bouillante permet de limiter l’index glycémique.
Ce dîner est équilibré, il apporte des bonnes graisses, on évite les protéines carnées, il est rassasiant et savoureux.
Bon appétit à vous et à très vite pour de prochaines idées repas !
Florence Pinheiro Ortolan
Naturopathie Nutrition Micronutrition

Recevoir le kit de bienvenue et mes astuces Embellir sa santé

Inscription réussie

Share This